Mazda MX-5 Plaisir accessible

22/04/2016 Admin

A l'occasion du prochain mondial de paris le petit roadster de Mazda exhibera une toute nouvelle bouille. Comme le précédent opus, il sera proposé avec une capote en toile ou un toit rigide.

Le temps passe et ne semble pas avoir de prise sur ce petit roadster. Présent sur le marché depuis 1989, le MX-5 (aussi appelé Miata hors d'Europe) est le plus vendu des (cabriolets 2 places au monde. Esthétiquement, la nouvelle mouture conserve la ligne rondouillarde initiée par la précédente génération. Le bouclier avant est plus proéminent avec une calandre descendant plus bas et des ouïes latérales redessinées. Ce dessin assure, selon Mazda, une meilleure protection des piétons en cas d'impact.

Par ailleurs, le capot moteur se soulève afin de mieux amortir les chocs éventuels. Enfin, les passages de roue bien marqués et le bossage sur le capot moteur confèrent à l'auto une allure sportive. Sur le plan mécanique, l'offre ne change pas, avec une gamme 100 % essence composée du 1.8 de 126 ch et du 2.0 demazda-mx 160 ch. Point de technologie SkyActive au rendez-vous, ce qui laisse penser que ce MX-5 n'est qu'un restylage, le second après celui opéré en 2009... Au lieu d'utiliser les nouvelles technologies présentes dans le récent CX-5 (et dans la future Mazda6 dévoilée le 29 août prochain au Salon de Moscou), les ingénieurs ont simplement travaillé sur l'optimisation de l'accélérateur et du frein. Il faudra donc attendre une prochaine évolution pour profiter de l'allègement et de la réduction de la consommation. À l'intérieur, les stylistes ont disposé çà et là de nouveaux inserts décoratifs et le volant a été redessiné. Le MX-5 s'offre une remise à jour nécessaire qui ne grève en rien le plaisir que l'on prend à son volant. Dommage que Mazda ne soit pas allé plus loin dans la réduction du poids