Ferrari California, plus puissance, plus légère

22/04/2016 Admin

La nouvelle California développe 30 ch supplémentaires tout en réduisant son poids de 30 kg. Pas énorme dans l’absolu, mais de quoi donner une autre saveur à la belle GT.

GT lyrique

Chez Ferrari, les metteurs au point se sont à nouveau penchés sur le berceau de la jeune California. Résultat : 30 kg de moins et 30 ch de plus. Dérisoire ? Pas si sûr. À peine lancé, le V8 de 490 ch, qui ronronne gentiment au ralenti, semble prompt à monter en régime à la moindre sollicitation, et la sensible amélioration de sa courbe de couple (surtout dans la plage comprise entre 2 750 et 3 500 tr/mn) ne le rend que plus agréable. Impossible à retranscrire fidèlement par des mots, sa musicalité vous retourne les tripes. Du pur bonheur... qui n'est rien par rapport à celui offert par la boîte de vitesses, passant les rapports au même rythme qu'une mitraillette crache ses balles ! Face à une 458 Italia, tout cela pourra paraître bien fade, mais comparé à d'autres GT, on évolue sur une autre planète. Comme un gosse, on passe son temps à monter et à descendre les vitesses, juste pour le plaisir. Et on se concentre à ce point sur le binôme moteur/boîte qu'on en oublie quelque peu les fonctions de direction, de freinage et de suspension, pourtant tout à fait à la hauteur des meilleures GT du moment. Signalons toutefois que le constructeur propose dorénavant un pack baptisé "Handling Speciale" visant sinon à métamorphoser sonferrari-california comportement, du moins à le radicaliser. Destiné aux clients les plus exigeants, ce dernier comporte, outre quelques détails cosmétiques, une direction nettement plus vive, des suspensions plus sèches et un niveau sonore dégradé : un ensemble de modifications plutôt inopportunes pour cette élégante GT qui n'en devient pas pour autant une pure sportive.

// Moteur : V8 à injection directe, essence // Puissance : 490 ch à 7750 tr/mn // couple 505 Nm à 5000 tr/mn // De 0 à 100 km/h 3.8s // Vitesse 312 km/h // Malus 3600 €

ferrari_california-moteur« Plus puissance, plus légère, la nouvelle California n’en devient que plus équilibrée… et désirable. Je l’aime pour son coté décalé dans la gamme du cheval cabré, tout en restant furieusement Ferrari par son comportement et surtout, mais alors surtout, mais alors surtout, par sa musicalité ! » Thierry Emptas – Service Nouveautés